mardi 22 octobre 2013

Je veux un petit frère !

Geneviève Arcand de Deschambault, épouse de Simon Martineau-Saintonge, à eu huit filles de suite avant d'avoir enfin un garçon. Parmi ces huit filles, un couple de jumelles nées en 1729 :
  1. Josèphe (1726)
  2. Geneviève (1729)
  3. Cécile (1729)
  4. Angélique(1731)
  5. Anne (1732)
  6. Geneviève (1735)
  7. Angélique (1737)
  8. Louise (1739)
La probabilité qu'un tel événement se produise est plus élevée qu'on ne le croit généralement. C'est comme tirer huit fois à pile ou face. Un couple qui a huit enfants a 1 chances sur 256 d'avoir huit filles ou huit garçons et une chance sur 128 d'avoir huit enfants du même sexe.  C'est beaucoup plus probable que de gagner à la loterie, par exemple.

Aussi, j'aurais pu intituler cet article : je veux une petite soeur ! Émilia Caron, épouse de Maxime-Édouard Desôteaux, a eu huit garçons de suite avant d'avoir enfin une fille :
  1. Télesphore (1879)
  2. Thomas (1881)
  3. Charles-Henri-Émile (1883)
  4. Athanase (1885)
  5. Adolphe (1886)
  6. Albert (1888)
  7. Adelme (1889)
  8. Amédée (1891)
Certains prétendent que des couples peuvent avoir des prédispositions pour un sexe en particulier, mais j'en doute. Je crois plutôt que c'est la fréquence relativement élevée des séquences d'enfants du même sexe qui est à l'origine de ces croyances.

6 commentaires:

Valérie a dit…

8 filles, ça devait en faire de la chamaillerie!!
Par contre je ne vois pas la différence entre avoir huit filles ou huit garçons et avoir huit enfants du même sexe??

Le Flâneur a dit…

D'abord, bienvenue sur mon blog.

Il y a deux façons d'avoir 8 enfants du même sexe : huit filles (1 chance sur 256) ou huit garçons (1 chances sur 256), ce qui fait au total 2 chances sur 256 ou 1/128.

Valérie a dit…

Merci pour cette précision :)
J'avais beau retourner le problème dans tous les sens, je ne comprenais pas la subtilité!

colette gélinas a dit…

Bonjour M. Le Flâneur,
Hier, dans un des messages sur mon Facebook, je recevais cette photo comme étant celle de "Emélie Caron et Maxime-Edouard Descôteaux". J'ai écrit à l'auteur lui disant que, malheureusement, les personnes sur cette photo que j,avais moi-même trouvée dans les images de Google, n'étaient pas elles mais bien un M. St-Onge et son épouse, une dame Lampron.
Il serait possible de retrouver leurs vrais noms dans le livre anniversaire de la paroisse St-Boniface (le 125 ou 150 anniversaire de 1984). POur vérifier les informations, j'ai parlé à l'une des descendants des St-Onge de St-Boniface et la dame m,a confirmé que les personnes sur la photo étaient bien ses arrières-grands-parents et non un M. Descôteaux et dame Caron.

Le Flâneur a dit…

C'est embêtant. Je ne sais plus qui croire.

Les Descôteaux avaient cette photo de leurs grands-parents.

Je crois que la confusion vient du fait qu'Eugénie Lampron, l'épouse d'Hilarion St-Onge, était la soeur d'Eulalie Lampron, épouse de Télesphore Descôteaux dont les parents étaient Maxime-Édouard Descôteaux et Émelie Caron. Les familles d'Hilarion St-Onge et de Télesphore Descôteaux étaient donc parentes par les soeurs Lampron, ce qui explique que la même photo se soient retrouvées des deux côtés. Une des deux familles l'aura donc mal identifiée, mais je ne sais pas laquelle. On ne le saura peut-être jamais avec certitude.

Je vais faire des vérifications.

Merci de m'avoir prévenu de cette confusion.



colette gélinas a dit…

Je suis en retard pour la réponse mais je ne vais pas souvent dans ce courriel. merci de faire les vérifications et de m'en redonner des nouvelles. Cela m'intéresse beaucoup car je suis une arrière-petite-fille de Maxime-Edouard Descôteaux et de Mary Caron.
au plaisir de vous lire.
Colette Gélinas fj