samedi 12 mai 2012

Des mendiants à la Pointe-du-Lac

On trouve dans le recensement de 1852 à la Pointe-du-Lac, près de Trois-Rivières, deux familles dont les membres ont déclaré exercer le métier de mendiant (le recenseur a plutôt écrit "mandian"). C'est la première fois que je trouve une telle mention dans un recensement.

Famille Alary

La première famille de mendiants portait le nom d'Alary. Michel Alary, le père, était âgé de 56 ans. Il est né à la Pointe-du-Lac. Sa femme, Angéle Villemaire, âgée de 39 ans, est née à Montréal. Ils avaient 5 enfants : Michel (22 ans), Marie (16 ans), Julie (13 ans), Clarine (9 ans) et Domithilde (7 ans), tous nés à la Pointe-du-Lac selon le recensement.

J'ai retrouvé leur mariage : Michel Alary, fils de François et de Marguerite Héroux, a épousé Angélique Vilmer, fille d'Étienne et de Thérèse Normandin, le 7 août 1826 à Trois-Rivières. Il y a peut-être une erreur sur l'âge de la femme Villemaire dans le recensement. Elle était probablement plus âgée que 39 ans.

Famille Sanspitié

La deuxième famille de mendiants portait le nom de Sanspitié (le recenseur a écrit Sanpitier). Elle était constituée de 5 personnes : Léon Sanspitié, Marguerite Saint-Jean, Louis Sanspitié, Léon Sanspitié et Marie Sanspitié. Le recenseur n'a pas inscrit leur âge, leur religion et leur paroisse d'origine. Ils ont déclaré résider à l'extérieur de la Pointe-du-Lac dans un lieu appelé Saint-André.

La famille Milliard-Sanspitié (drôle de nom pour un mendiant) était originaire du Bas-du-Fleuve, du comté de Kamouraska. J'ai retrouvé le mariage de Léon Milliard-Sanspitié, fils d'Henri et de Marie Bois, avec Marguerite St-Jean, fille de Louis et de Thérèse Benoît, le 25 juin 1844 à Nicolet. Quelques actes relatifs à leurs enfants témoignent d'un nomadisme certain. Ils se déplaçaient continuellement, probablement pour mendier de village en village. La mère accouchait en route : deux enfants prénommés Louis et Léon ont été baptisés à Nicolet en 1845 et à Château-Richer en 1847; un Joseph a été baptisé à Saint-Thomas de Joliette en janvier 1856; un enfant de 3 ans prénommé Georges est inhumé à Saint-Maurice en 1861.

Le lieu de résidence qu'ils ont déclaré au recensement de 1852 était probablement le Saint-André du comté de Kamouraska où vivaient des familles Milliard, descendants du basque Joannis Milliard. Aucune paroisse ne portait le nom de Saint-André en Mauricie.

Léon Milliard-Sanspitié était aussi connu sous les prénoms de Léon-Bruno et de Bruno.

Mis à jour le 6 février 2015.

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour, mon arrière-arrière-grand-père se prénomme Bruno Milliard, marié à marguerite Saint-jean. cependant sur ton blog tu écris Léon Milliard sanspitié est-ce le même homme si oui enfin mes recherches aboutissent

Le Flâneur a dit…

Le 28 janvier 1861 à Champlain : sépulture de Georges Milliard, âgé de 3 ans. fils de Bruno-Léon Milliard et de Marguerite St-Jean.

Anonyme a dit…

Un gros merci, pour plus d'un an je recherchais ces ancêtres et grâce à ton blog, j'y parviens. Continue ton excellent initiative! André

Anonyme a dit…

Bonjour, J'ai une information tangible par rapport à la famille de Joseph Hill et Mary Ann Charleton, ils sont originaires d'Angleterre. En effet, mon ancêtre Anne Hill, leur fille, marié à François-Xavier Châteauneuf, a été baptisée à l'âge de 24 ans (conversion) et sur l'acte, on la dit d'Angleterre et ses parents sont aussi nommés :défunt Joseph Hill et Ann Charlton. J'ai pensé que cette information vous plairait.

Le Flâneur a dit…

Merci de l'information. Sur BMS2000 il est écrit qu'elle avait été baptisée dans l'Église d'Angleterre (Église anglicane) et non pas qu'elle venait d'Angleterre. Faudrait voir l'original de l'acte. Je ne l'ai pas trouvé sur Ancestry.

Anonyme a dit…

Merci pour tes précisions. Je suis toujours à la recherche d'infos sur le couple Hill et Charleton.

Anonyme a dit…

Bonjour, ou habitaient les Milliard Sanspitié lors du recensement de 1852? J'ai cherché mais sans succès. Merci pour votre aide

Le Flâneur a dit…

Bonjour Anonyme,

Comme j'ai écrit dans l'article : ils ont été recensés à la Pointe-du-Lac, près de Trois-Rivières, et ont déclaré résider à Saint-André (Kamouraska ?). Ils se déplaçaient continuellement, probablement pour mendier. Bonne chance dans vos recherches.

Anonyme a dit…

Bonjour, mon ancêtre Marie Milliard, mariée à Joseph Hamelin en 1866 à Grondines semble être née entre 1850 et 1851 selon les différents recensements et son acte de sépulture (avril 1921 âgée de 70 ans). je ne trouve nulle part son acte de naissance. J'ai cherché dans les villes avoisinantes, mais sans succès. Avez-vous une idée ou une piste de recherché? Merci!

Le Flâneur a dit…

Je ne l'ai pas trouvé non plus. Vous devriez chercher dans le registre de Saint-André de Kamouraska, le lieu de résidence qu'ils ont déclaré quand ils ont été recensés à la Pointe-du-Lac en 1852. À votre place j'examinerais les années 1850 et 1851 du registre de Saint-André. Disponible en ligne sur Ancestry.ca ou sur microfilm aux Archives nationales ou dans les bibliothèques des sociétés de généalogie.

Mais, comme ils se déplaçaient beaucoup dans leurs tournées, Marie a pu être baptisée n'importe où.

Bonne chance. Si vous me recontactez, veuillez vous identifier svp.