mardi 12 janvier 2016

Jeunes filles aux Grès

Dernière mise à jour le 17 janvier 2016.

J'ai cette photographie ancienne de jeunes filles non identifiées qui aurait été prise vers 1942. Il est écrit au verso : aux Grès chez M Edmond Lemire. 



J'en connais deux, c'est un début. Au deuxième rang, la jeune fille au foulard est Yolande St-Onge (1920-2002), fille de Félix et d'Alma Picard, et celle qui se tient à sa gauche (à sa droite sur la photo) est sa soeur Jacqueline St-Onge (1921- ). J'imagine qu'il y a aussi dans ce groupe une ou des filles d'Edmond Lemire et des amies.

Selon des renseignements que j'ai reçus après la publication, la jeune femme au premier rang derrière la valise est Louise-Hélène Pellerin, fille de Félix et d'Yvonne Auger, qui a fait l'École normale des Ursulines de Trois-Rivières avec Yolande St-Onge, sa grande amie. Celle qui est assise de profil à droite de la première rangée est Gilberte Plourde (1922-2001), fille d'Alphonse et de Marie-Anna St-Onge, une cousine de Yolande et de Jacqueline St-Onge. Gilberte enseignait à Saint-Étienne-des-Grès en 1944.

La quatrième du deuxième rang, en commençant par la gauche, pourrait être Annette Campbell (1922- ), fille d'Osias et d'Éveline Boucher, qui a fréquenté l'École normale des Ursulines de Trois-Rivières, avec Yolande St-Onge et Louise-Hélène Pellerin.

Les Grès


Le hameau des Grès, où la famille Lemire résidait, s'était formé sur le bord de la rivière Saint-Maurice, autour de l'ancien moulin à scie des Baptist. « A company town » comme disent les Anglais. Il n'en reste plus grand chose à présent. L'endroit fait partie de la municipalité de Saint-Étienne-des-Grès. 

Charles-Edmond Lemire, fils de Joseph-Edmond et de Marie Lincourt, est né à Saint-Étienne-des-Grès le 10 juillet 1880. Il a épousé Béatrice Riopelle le 12 août 1902 à Saint-Mathieu. Cette famille a habité « La grande maison » des Grès, ancienne résidence des Baptist, qui a été démolie en 1953.

L'École normale des Ursulines


La photographie des jeunes filles aux Grès pourrait représenter un groupe d'étudiantes de l'École normale des Ursulines à Trois-Rivières.

L'École normale a ouvert ses portes le 8 septembre 1908 sur la rue Sainte-Cécile, quelque semaines après le grand incendie de Trois-Rivières, et a été relocalisée au Monastère Christ-Roi en 1939. Elle formait des institutrices de niveau primaire, dont plusieurs ont travaillé comme « maîtresses » dans les écoles de rang de la région.

Le Monastère Christ-Roi devenu le Collège Laflèche à Trois-Rivières

Ma tante Yolande St-Onge, celle qui porte un foulard sur la photo, a enseigné à l'école du rang Petit Saint-Étienne de 1942 à 1945, avant d'entrer chez les Soeurs de l'Assomption, une communauté enseignante dont la maison-mère est à Nicolet. Elle a passé la majeure partie de sa carrière d'enseignante à Princeville, où une rue a été nommée en son honneur.


3 commentaires:

André Morel a dit…

Quelle belle surprise de voir cette photo! Je viens de la montrer à ma mère qui est sur cette photo.
Ma mère a maintenant 94 ans mais a une mémoire qui nous rend tous jaloux! Je viens d'aller lui montrer cette photo et voici donc les renseignements qu'elle m'a donnés.
Yolande St-Onge était sa grande amie et elles ont fait leurs études ensemble à l'École normale chez les Ursulines de Trois-Rivières.
Ma mère, Louise-Hélène Pellerin (Félix et Yvonne Auger), est à gauche sur la première rangée, derrière la petite valise. Elle habitait à Grand-Mère à cette époque.
Elle ne se souviens pas de la demoiselle au centre de la première rangée. Cependant, celle à la droite est Gilberte Plourde. Ma mère m'a dit qu'elle croit que celle-ci s'est marié à Elliott St-Onge, frère de Yolande et Jacqueline. Cependant, mes recherches sommaires semblent pointer plutôt vers Robert Elliott qui a marié une Gilberte Plourde à St-Étienne-des-Grès le 1er juillet 1946.
Ma mère ne se rappelle pas de la demoiselle derrière elle sur cette photo. Elle confirme par contre qu'il s'agit bien de Yolande St-Onge et de Jacqueline au deuxième rang.
Quant à la demoiselle à la gauche de Jacqueline (donc à sa droite quand on regarde la photo), elle pense qu'il peut s'agir de Annette Campbell qui a également fait ses études avec elle et Yolande St-Onge mais elle n'est pas certaine.
Si vous avez d'autres photos de ma mère, j'apprécierais beaucoup que vous me les fassiez parvenir car ça lui a fait tellement plaisir de revoir son amie Yolande sur la photo.
Merci,
André Morel

Le Flâneur a dit…

Bonjour André,

Merci beaucoup pour les renseignements. L'identification de la photographie progresse. Je ne crois avoir d'autre photo de votre mère. Si jamais j'en trouve une, je vous en ferai part.

Alain

Le Flâneur a dit…

À André Morel

J'ai une autre photo où votre mère pourrait apparaître, mais je n'ai pas votre adresse courriel. Contactez-moi à asaintonge@gmail.com